• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Quand image et son dévoilent les poissons…

Depuis plusieurs années, les chercheurs travaillent à la mise au point de méthodes alternatives à la pêche pour l’estimation du nombre de poissons, dans l’optique notamment d’une meilleure gestion des populations.

. © Inra, CARRTEL
Mis à jour le 01/06/2018
Publié le 04/06/2018

L’hydroacoustique est devenue une méthode incontournable à cette évaluation et à la description des relations entre les poissons et leur écosystème. Cette méthode, non intrusive, fait appel à un sondeur qui permet de détecter par des ondes acoustiques les organismes depuis la surface. Une récente campagne d’inter-calibration européenne a permis aux chercheurs de valider l’utilisation de différents matériels et différentes fréquences. Elle a confirmé l’intérêt et la répétabilité de cette méthode non intrusive pour le suivi des peuplements de poissons des lacs et réservoirs. Dans un objectif d’automatisation, un drone aquatique, le Harle, a été conçu grâce à un partenariat avec une startup d’ingénierie et de conseil en développement de produits industriels à base de matériaux composites. Cet engin autonome est équipé d’un sondeur nouvelle génération et peut effectuer des parcours programmés. L’embarcation permettra d’effectuer plus de suivis, d’augmenter le nombre de données et donc la fiabilité des résultats.

 Contact : jean.guillard@inra.fr , UMR CARRTEL

 

Drastik, V., M. Godlewska, H. Balk, P. Clabburn, J. Kubecka, E. Morrissey, J. Hateley, I. J. Winfield, T. Mrkvicka, and J. Guillard. 2017. "Fish hydroacoustic survey standardization: A step forward based on comparisons of methods and systems from vertical surveys of a large deep lake." Limnology and Oceanography-Methods15 (10):836-846