• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

L'Herbipôle du Centre ARA

L'Herbipôle est une plate-forme dédiée à l'élevage des herbivores en zone de montagne, avec un ensemble d'infrastructures adaptées aux nouvelles questions de recherche, notamment la durabilité des systèmes d'élevage.

Cette plate-forme est installée sur trois sites du Centre ARA (Theix, Laqueuille et Marcenat), et propose une ouverture des infrastructures aux partenaires de recherche (nationaux et internationaux) et aux professionnels de l'élevage.

Les pâturages : des milieux très diversifiés où l’herbe consommée est toujours sous la dépendance des mêmes facteurs : conduite par l’éleveur (chargement, durée d’accès,...), type de prairie (espèce, stade, saison...), caractéristiques des animaux (âge, poids, production,...), autres aliments distribués (fourrages, concentrés, minéraux...). Race bovine charolaise , Laqueuille - Auvergne.,. © Inra, AGABRIEL Jacques
Mis à jour le 26/07/2016
Publié le 18/09/2015
Mots-clés :

Herbipôle : une plate-forme dédiée à l’élevage des herbivores en zone de montagne

L’Herbipôle a pour vocation de répondre aux nouveaux enjeux de l’élevage en zone de montagne, qui constitue une des priorités du centre de recherche INRA ARA. Il permet la mise en place des expérimentations abordant les diverses dimensions de la durabilité des systèmes d’élevage à différentes échelles d’études (de l’animal au système) et de temps. Installé sur trois sites du Centre (Theix, Laqueuille et Marcenat), il propose un ensemble d’infrastructures adaptées aux nouvelles questions de recherche. Des outils très performants permettront de faire progresser les recherches sur l'élevage d'herbivores en zone de montagne. Sont notamment abordés dans cette unité des approches fines de biologie de l'animal, les rapports à l'animal et à l'environnement, l'alimentation des herbivores et la qualité du lait, la capacité des prairies permanentes à stocker une partie du carbone (CO2) atmosphérique, avec des défis économiques et environnementaux...

Herbipôle : vers une phase 2 pour un dispositif expérimental ouvert à l’échelle nationale et européenne

Les premières constructions de la phase 1 ont démarré dès 2012 et se sont achevées progressivement : pôles tertiaires à Theix, Laqueuille et Marcenat, stabulation vaches laitières à Marcenat, stabulation vaches allaitantes à Laqueuille, plateforme SOERE (Système d’Observation et d’Expérimentation pour la Recherche en Environnement) et bergeries à Theix.

Une seconde phase a été mise en œuvre fin 2015 pour une réalisation échelonnée sur 4 ans (2016-2019). Au terme de cette opération, l’Herbipôle constituera une plateforme expérimentale pluridisciplinaire de recherche sur les herbivores et les prairies en zone de montagne à vocation régionale, nationale et européenne.

 

Une collaboration exemplaire avec les partenaires régionaux

La conception et la réalisation de l’Herbipôle sont conduites en relation étroite avec nos partenaires scientifiques, politiques et professionnels régionaux. Les investissements de la première phase du chantier immobilier (2011-2015) se sont élevés à plus de 10 M€ : cofinancement de la Région Auvergne (1,5 M€), de l’Europe (fonds du FEDER, 4 M€), de l’Inra (4,7 M€), et pour les installations situées dans le Cantal de ceux du Conseil Général de ce département (0,4 M€).  Les investissements de la seconde phase sont prévus, dans le cadre du CPER 2014-2020, pour un montant  de 5.7 M€, avec un cofinancement de la Région Auvergne (1.14 M€), des fonds du FEDER (3.42 M€) et de l’Inra (1.14 M€).

Plusieurs manifestations en partenariat ont lieu durant l'été 2016 sur les lieux de l'herbipôle : "Herbe de nos montagnes" et la "Finale nationale des chiens de troupeaux" (http://www.finale-chiens-de-troupeaux-cantal-2016.fr/  et http://www.ara.inra.fr/Evenements/Herbe-de-nos-montagnes ).