• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Recherche testeurs… Dites STOP à la sédentarité et à la malnutrition grâce à votre téléphone

La malnutrition et la sédentarité sont des facteurs de risque du surpoids, de maladies chroniques et de la détérioration du bien-être ! Vous pouvez dorénavant (pour les personnes connectées) évaluer et suivre votre activité physique, votre alimentation et votre humeur grâce à trois applications smartphone mises au point par des chercheurs de l’Unité de Nutrition Humaine à l'Inra Auvergne-Rhône-Alpes. L’équipe de développement de ces applications recherchent des testeurs…

. © Inra
Mis à jour le 09/01/2018
Publié le 05/01/2018

Afin de transformer les données brutes d’accélérométrie, de choix alimentaires et des ressentis émotionnels non seulement en informations utiles pour la population générale ou des populations spécifiques mais aussi pour la communauté scientifique et médicale, les chercheurs de l’UNH ont mis au point des formules mathématiques (algorithmes) validées scientifiquement par rapport à des références et à des connaissances scientifiques. Ces algorithmes évaluent les durées des périodes actives et sédentaires, les scores d’équilibre nutritionnel et émotionnel. Ils sont implémentés sur un serveur web et cette plateforme permet aux chercheurs d’avoir accès à des variables comportementales, recueillies en conditions réelles de vie, grâce à la collecte de données faite au moyen du smartphone. Elle permet aussi d’envoyer les résultats sur l’interface du smartphone et de faire un retour à l’utilisateur de l’application.

Trois applications pour une évaluation et un suivi intégrés :

  • eMouve.Les téléphones contiennent des accéléromètres, capteurs permettant de mesurer l’intensité des mouvements. L’algorithme mis au point évalue, à partir de l’intensité du mouvement de la jambe, le temps passé dans différentes classes d’activité : immobilité, activité de faible intensité, activité d’intensité modérée ou vigoureuse. Il estime la dépense énergétique correspondante. Les résultats sont restitués de façon claire et simple aux utilisateurs (Figure), afin de les inciter à pratiquer régulièrement de l’activité physique (au moins 30 min de marche/jour). Après avoir été testée en conditions habituelles de vie, cette fonction mathématique a été intégrée dans l’application eMouve Recherche, téléchargeable sur les smartphones Android (PlayStore).
  • NutriQuantic.La deuxième application évalue  l’équilibre nutritionnel des choix alimentaires à partir des recommandations nutritionnelles du PNNS (Plan National Nutrition Santé) et des recommandations internationales. Pratiquement, on saisit les fréquences de consommation par catégorie d’aliment et par type de repas (petit déjeuner, déjeuner, dîner, collations). La recommandation est faite plus particulièrement par catégories d’aliments (fruits, légumes, légumineuses, céréales complètes, produits gras/salés/sucrés, viandes/poissons, … sous forme d’icônes dans l’application…), et présentée de manière simple et didactique à l’aide de couleurs et de smileys (Figure). Un retour quotidien, hebdomadaire et mensuel est fourni à l’utilisateur.
  • EmoSens.La troisième application vise à évaluer la dimension émotionnelle et l’image de soi pour comprendre  leur influence sur les comportements individuels. Cette application est fondée sur les travaux de recherche dans le domaine des émotions : roue des émotions de Genève. Lors des prises alimentaires, l’utilisateur sélectionne une ou plusieurs émotions qu’il éprouve et dont il évalue l’intensité sur une échelle de notation. Ces appréciations sont ensuite reliées aux envies de manger et de bouger. Un retour sous forme de schémas clairs est proposé (Figure).

Ces trois applications sont réunies sur une même interface, WellBeNet.Toutes les données collectées par les smartphones sont envoyées quotidiennement sur le serveur Inra. Le développement interactif est réalisé pour répondre à plusieurs objectifs de recherche : tester l’impact de l’information sur les comportements ultérieurs, analyser les comportements, établir des liens entre les comportements et les facteurs de risque de survenue de maladie.  A partir de l’ensemble de ces variables, les chercheurs construiront des modèles prédictifs du risque de survenue de maladie chronique. A terme, ces modèles participeront à affiner les recommandations.

 

Des chercheurs de l’UNH recherchent des volontaires pour tester l’application WellBeNet sur leur smartphone ...

 

Contactsylvie.rousset@inra.fr (UMR Nutrition Humaine, Centre Auvergne-Rhône-Alpes)

 

Figure : présentation des interfaces de résultats des 3 applications. © Inra
Figure : présentation des interfaces de résultats des 3 applications © Inra