. © Inra

Des tiques bien envahissantes

Mis à jour le 23/03/2017
Publié le 14/03/2017

Les tiques sont les vecteurs les plus communs de maladies humaines et animales en Europe. Elles constituent un réel problème de santé, que ce soit chez les humains ou chez les animaux. L'unité de recherche EPIA du Centre ARA (Unité Mixte de Recherche Épidémiologie des maladies animales et zoonotiques) mène des recherches sur ces vecteurs et maladies. L’occasion de faire un point sur ces maladies et leurs vecteurs.

Des maladies assez emblématiques et en pleine expansion comme la maladie de Lyme sont transmises par ces « charmantes » petites bestioles. On compte environ 30000 nouveaux cas par an en France. Pour cette maladie, aucune vaccination n’est disponible et le diagnostic et le traitement sont très délicats dans les phases tardives de la maladie. Par ailleurs, il faut savoir que les populations de tiques ont tendance à augmenter en France, parallèlement à l’augmentation des populations d’ongulés sauvages (en particulier le chevreuil).

L’occasion de faire un point sur ces maladies et leurs vecteurs.

Dans certains projets, les chercheurs sont en interaction avec des organismes travaillant sur les problématiques médicales. Ainsi une étude (LymeSnap–  à partir d’avril 2017), porte sur l’incidence de l’érythème chronique migrant dans le territoire du Pays des Combrailles vers le Massif Central. Il s’agira d’une étude participative en population générale par télé-déclaration, réalisée en partenariat entre les chercheurs de l’UMR EPIA du Centre Inra Auvergne-Rhône-Alpes et le CHU de Clermont-Ferrand. Si vous habitez dans ce territoire, vous pouvez participer à l'étude ! (voir le communiqué de presse).

Dans ce dossier, vous pourrez aussi mieux comprendre les cycles de vie des tiques ainsi que la façon dont la borréliose se transmet au cours du cycle. De même, vous pourrez vous faire une idée de la distribution spatiale des tiques et des risques d'accrochage...